MarcBook (hebdomadaire) MarcBook
Bulletin hebdomadaire d'informations et de ressources PC, "parfois gentil, parfois méchant, toujours critique".
MarcBook - accueilaccueil MarcBook - Explications? Autres sitesauteur
RechercheGoogle

Web malexism.org
FTP search - outil de recherche de fichiersFTPSearch

téléchargement invalide ou trop lent ? Collez ici le nom du fichier pour chercher des liens en Europe et au Canada. © 1994-1997 Tor Egge.

 Cliquez un numéro précédent (tri par dates)Archives
2001 2000 : 28.12 14.12 07.12 30.11 24.11 16.11 09.11 02.11 26.10 19.10 12.10 05.10 28.09 20.09 01.09 15.08
1998 1997 1996

n°168 - 01 septembre 2000

-Edito

Le home-PC, de machine à jouer qu'il était auparavant s'est transformé en un bête terminal Internet. Pourtant, nos micros sont des machines puissantes et polyvalentes. Avec un micro-ordinateur, on peut faire de l'image et en regarder, faire de la musique ou en écouter, écrire et lire, compter, apprendre, jouer, communiquer... pas seulement surfer. On peut FAIRE ! Un outil dont on n'osait pas rêver il y a 10 ans.
On sait tous les applications habituelles, Bureautique ou DAO, bases de données, etc. que nous offrent les éditeurs. Mais il y a bien plus que cela, il y a les "miscellaneous". Les miscellanées existent dans notre langue mais on va se contenter de traduire en "divers", mieux : "inclassables". Une liste variée et marrante des inclassables, piochée sur un site de sharewares/freewares (winfiles.cnet.com), me servira à montrer qu'un PC peut tourner dans des domaines très variés :
analyse de tarot, enregistrement et gestion des demandes téléphoniques, postales ou e-mail, oracle chinois (hexagrammes), enquête sous-marine à bord du Titanic, Coran, sourates et hadith avec fonction de recherche et calcul des heures de prière, interprétation onirique en langage naturel (une pseudo-IA), utilitaire GPS, optimiseur de RAM, "traceur" d'applications avec édition de rapports, conversion d'images au format WAP (wbmp), planning pour potager, gestionnaire de listes de mots de passe (protégé par mot de passe !), base de données zodiacale, calcul d'ensoleillement et de portée des ombres pour architecte, base de données de contacts en réseau, planning médical et facturation avec graphiques, système de gestion de rapports de bugs, éditeur d'équations avec graphiques, programme de contrôle radio-amateur, convertisseur Word pour Palm, émulateur ZX Spectrum, diffuseur sonore contre les moustiques, reconnaissance de caractères manuscrits...

C'est pour cela que je voudrais accentuer les tests de logiciels dans cette nouvelle mouture du Marcbook, et prendre peut-être plus de recul vis à vis des infos, qui sont trop éphémères. Qu'en pensez-vous ?

------------------

- Citoyen

Je suis un bon citoyen puisque je consomme. Mieux, je consomme en ligne ; je clique là où il faut. Rassurez-vous ce n'est pas par morale mais par nécessité : depuis ma province reculée, je n'ai que le choix de me fournir via le Web pour les livres, CD-Audio ou produits informatiques. D'ailleurs, personne n'a parlé de morale, même pas le Ministère des finances qui, proposant aux citoyens un guide Web à propos de commerce électronique, écrit en exergue : "Conseils aux cyberconsommateurs". Le Larousse, même de poche, est resté plus moral. Ou alors il n'est pas à jour puisqu'il définit le citoyen comme "membre d'un État considéré du point de vue de ses devoirs et de ses droits politiques". Proposons une mise à jour : "consommateur sachant cliquer comme il convient sur les sites marchands".

+ d'infoswww.finances.gouv.fr/cybercommerce/index.htm

------------------

- Branchés !

Nous voulons notre époque branchée mais sans fil. Sans fil à la patte, pas de fil apparents du moins. Mais toutes ces batteries à recharger ! N'ai-je pas oublié les transfos du portable, du téléphone ? Si je sors trois jours avec seulement mon tabac et ma brosse à dent, sans le PC, le lecteur CD, le "photoscope", je me sens nu. Demain, je monte à Paris : ne pas oublier les prises pour allume-cigare et les chargeurs de batteries. Et le modem du micro... Bien entendu, j'ai oublié les piles du rasoir électrique.
Ce sont des chaînes, pas des fils !
Rappelez-vous cette fable où un loup affamé rencontre un chien repu. Le loup voit la trace du collier au cou du chien. Que fait-il ?

+ d'infoswww.lafontaine.net/fables/1louchien.htm

------------------

- Crusoe

Les Américains devraient rebaptiser leur PC Expo parce que vocable PC s'efface derrière Wireless : terminaux sans fil et connectés au réseau, micros de poche branchés, ardoises et ebooks à infrarouge ou USB, baladeurs mp3 idem, sans parler des téléphones mobiles à tout faire, tout était Wireless à la PC Expo.

Ceci explique sans doute l'engouement pour le processeur Crusoe qui ne consomme qu'un Watt là où les autres dévorent quinze ou vingt fois plus. Parce que Wireless implique autonomie. Sony remplace Intel par un Crusoe dans ses Vaio CI (sauf en Europe) même s'il se plaint déjà que la puce n'est pas aussi autonome qu'on le dit. Pourtant, Sony est actionnaire de Transmeta. IBM présente un prototype de ThinkPad comparable à ses frères propulsés par Intel, mais autonome pendant 7 heures grâce au Crusoe. Gateway et AOL montrent un terminal Internet équipé de la même puce, et encore Nec, Hitachi et Fujitsu (ce dernier a développé une carte-mère spécifique pour Crusoe). Tous ces matériels devraient arriver à la fin de l'année.

------------------

- Starfish rejoint Motorola

Après avoir quitté Borland la queue entre les jambes, Philippe Kahn, son fondateur français mais expatrié, avait créé Starfish et édité des utilitaires Internet et de bureau bien sympathiques. Kahn avait gardé dans sa besace le vieux logiciel Sidekick. Le produit majeur de Starfish est aujourd'hui TrueSync, un logiciel de synchronisation d'adresses, agendas et calendriers basé sur SyncML, compatible avec les produits Lotus Organizer, Microsoft Outlook 97, 98 et 2000 (mais pas Outlook Express), Schedule+, Act!, SideKick bien sûr, compatible aussi avec les services Yahoo ou Excite de même genre, ainsi qu'avec des téléphones cellulaires. On se souvient peut-être aussi du minuscule Rex, un organiseur de la taille d'une carte de crédit ; ce produit de Starfish n'a même pas passé nos frontières.
Bref, Starfish est resté une petite entreprise mais à suivre tout de même. La page de news de son site, modifiée le 1er septembre affiche deux petits textes, l'un de Kahn l'autres de Bob Growney, président de Motorola, où tous deux se félicitent, le premier de rejoindre Motorola, le second d'accueillir Starfish. Kahn en profite pour entrer dans l'équipe dirigeante de Motorola.

Le scoop n'est pas bien terrible en soi, mais on ne résiste pas à l'occasion de soulever un coin du voile de l'histoire de l'informatique... On ne résiste pas à rappeler aussi que Philippe Kahn est un bon musicien, clarinettiste. Un disque m'était passé entre les mains, en 93 ou 94 ; du jazz, dont une reprise d'un morceau de Sting, je crois. C'est d'ailleurs vers cette époque que Kahn s'était vu reprocher de gaspiller l'argent de Borland.

+ d'infoswww.starfishsoftware.com/news/newscurr.html

------------------

- CorelDraw 10

Corel Draw arrivera en version 10 au mois de novembre. Le soft de DAO canadien est devenu avec le temps une suite graphique capable de tout faire. Au module de dessin vectoriel du début (on se souvient, c'était sous Windows 2, version 386) se sont ajoutés très vite des modules de charts, de vectorisation de dessin, de reconnaissance de caractères, de confection de polices de caractères, puis de dessin bitmap façon Photoshop, d'animation, de 3D, etc. Le Draw originel s'est lui aussi gavé de fonctions souvent utiles, souvent puissantes, sans trop brouiller l'interface. Rapidement, les concurrents tels que Micrografx Designer et Charisma sont tombés aux oubliettes. Internet oblige, la suite s'est vue ajouter des fonctions réseau et de publication Web.

Une nouvelle application est annoncée aujourd'hui : Corel R.A.V.E., pour Real Animated Vector Effects, proposant la création d'animations Flash ou SVG et autres roll-over. Rave sait importer les fichiers .cdr de Draw ou permet le dessin directement à l'aide de ses propres outils. Sinon, pour les utilisateurs de la première heure, on annonce une interface de Corel Draw relookée, modifiable et plus robuste. L'import ajoute les formats AutoCAD 2000, Visio 5 (produit rachetée par Microsoft) et Freehand 8. PhotoPaint sait maintenant traiter les yeux rouge, comme son voisin PaintShop, et l'export d'images pour le Web permet l'optimisation des gif, jpeg et png. 249$ pour la mise à jour, 569 sinon.
Une annonce qui fera peut être oublier le départ du président et fondateur de Corel, Michael Cowpland, cet été.

+ d'infoswww.corel.ca/news/2000/august/august_29_2000.htm

------------------

- Adobe PhotoShop 6.0

Adobe annonce son prochain PhotoShop, la version 6.0, accompagnée de ImageReady v3.0 pour les fonctionnalités Web. Apparaissent de nouveaux outils de dessin vectoriels et une palette d'outils contextuelle pour PhotoShop, de nouveaux effets Javascript pour ImageReady, et une meilleure intégration des deux logiciels entre eux. La sortie de la version US est promise pour le troisième trimestre 2000, c'est à dire tout bientôt puisqu'on est en septembre, au prix de 609$, ou 199$ pour une mise à jour. La VF doit suivre de peu selon l'éditeur (à 6000F tout de même !)

+ d'infoswww.adobe.com/products/photoshop/

e-nouveautes.com, un site d'infos matériels & logiciels, dit de PhotoShop qu'il offre des outils puissants "pour asservir les besoins des graphistes". Texto ! On n'a pas pu résister.

+ d'infoswww.e-nouveautes.com/breves.htm?20000831533

------------------

- Windows ME

Selon Computing Newsletters (Wugnet), Windows ME est égal à Windows 98 + la fonction Go Back (sauvegarde de la configuration) + Windows Media Player 7.0 + Internet Explorer 5.5. Les deux derniers étant disponibles séparément et gratuitement, il ne reste plus que Go Back pour nouveauté. Cette fonction permet un retour à la configuration précédente en cas de pépin. Mais là encore, des utilitaires indépendants existent depuis longtemps et font cela très bien, que ce soient les Norton Utilities ou des freewares qui apparaissent chaque mois.
On réfléchira donc avant de sauter le pas, d'autant plus qu'à chaque nouvelle version de son OS, Microsoft livre un produit toujours plus gourmand en ressources. Cette fois, l'éditeur recommande un Pentium 150 ou mieux, 32Mo de RAM au moins, 64Mo si on utilise le Media Player 7 ou Movie Maker. On peut donc multiplier par deux ces caractéristiques. Par sécurité.

------------------

- Intel fait des bourdes puis réfléchit

Tandis qu'AMD caracole avec ses processeurs et présente son architecture 86x-64 accompagnée d'un émulateur à l'attention des développeurs, Intel marque le pas. Son processeur 64bit dont la sortie est sans cesse retardée voit maintenant sa fréquence d'horloge diminuée. 733MHz au lieu des 800 annoncés. Intel tente de se faire pardonner en prétendant que la vitesse d'horloge n'est pas un critère si important en matière de puissance pour cette nouvelle génération de puce.

Mais après s'être cogné violemment au mur du giga Hertz avec ses Pentium III qu'il a du rappeler à la maison, Intel a réfléchi. AMD et Transmeta le contrarient, l'Itanium se fait désirer... Pourquoi pas promouvoir les puces que l'on sait fabriquer ? Ça tombe bien, l'aventure Napster donne un exemple frappant : un grand réseau parfaitement décentralisé où de nombreux PC mettent leurs ressources en partage, totalisant une puissance qui fait la nique aux mainframes. Intel aurait pu citer d'autres exemples tels que le fameux Seti@home ou d'autres encore, plus pragmatiques, comme Popular.com. Sans parler de la structure du réseau Internet lui-même !
Intel explique donc que les gros serveurs coûtent cher et sont vite débordés par les requêtes provenant des postes de travail. Les postes de travail, eux, ronflent en attendant. Or, toujours selon le fondeur, les entreprises de dimensions notables qui sont en réseau disposent en gros de 2,5 fois plus de puissance sur leurs PC connectés que sur leurs serveurs. Des efforts mieux répartis grâce à des tâches distribuées sur les PC permettraient d'économiser "des milliards de dollars", dixit au Intel Developer Forum, Pat Gelsinger, un responsable de la technologie chez Intel.
Et d'annoncer un énième groupe de travail, le "peer-to-peer working group" avec comme acolytes IBM, Hewlett-Packard et 17 autres. Selon eux, le modèle Napster pourrait être un précurseur des architectures du réseau de demain.
La démarche d'Intel est compréhensible parce que tous ces PC qui roupillent effectivement sont estampillés pour la plupart du logo "Intel Inside" et ils sont plus faciles à vendre que des processeurs qui n'existent pas encore.

------------------

- KB Apple sous IIS ?

Paul Thurrott est l'auteur du bulletin bien connu WinInfo. WinInfo cause non seulement de Windows, mais aussi de Windows, ainsi que de Windows. Thurrott parle quelques fois d'Apple mais en général pour en dire du mal. Récemment par exemple, il a affirmé que le site de support technique de la pomme, l'Apple Knowledge Base, tournait sous Windows 2000 et IIS. Selon lui, la chaîne renvoyée lors d'une requête aurait été camouflée. Un test me montre pourtant :

"Socket 268 ouverte avec le serveur 209.247.217.54 sur le port 80
HEAD / HTTP/1.0
HTTP/1.1 200 OK
Server: Apache/1.3.9 (Mac OS X Server)
meta http-equiv="Refresh" URL=http://kbase.info.apple.com/cgi-bin/WebObjects/kbase..."

Pardonnez-moi ces lignes barbares, mais je voudrais bien que quelqu'un plus calé que moi sache confirmer ou infirmer.

+ d'infoskbase.info.apple.com/

------------------

- Redevance CD

La redevance sur la copie privée, qui grève depuis longtemps le prix des k7 audio et permet de "dédommager" les industriels de la musique, sera peut-être mise en oeuvre pour les CD-R. Des rumeurs courraient depuis quelques mois à ce sujet, voici des précisions : le Ministère de la Culture a créé une commission qui planche sur la question avec les nombreux maillons concernés dans la chaîne de perception de cette redevance. On pourrait être rassuré, ne pas se précipiter pour faire des stocks de CD vierges, cependant la commission promet des résultats avant Noël. Aïe.

+ d'infoswww.sacem.fr/percevoir/copie.html

------------------

- Mainsoft & Microsoft

Le slogan de Mainsoft, c'est : "Vous avez besoin de votre application Windows sous Unix ?" et de proposer des outils de portage de code dans ce sens.
Les rumeurs concernant Microsoft se penchant sur le monde Unix courent depuis belle lurette et on avait du mal à y croire. En effet, réécrire une application Windows pour Linux est déjà difficile, mais porter un produit Microsoft est franchement une gageure : l'éditeur est connu pour mettre en oeuvre des routines très propriétaires et pas documentées dans ses produits. Pourtant, la société Mainsoft, société israélienne d'origine française, s'est attelée à la tâche en partenariat avec Microsoft. C'est elle qui avait déjà livré DCOM sous Unix, et c'est elle qui planche aujourd'hui sur Internet Explorer et Windows Media Player. Les annonces officielles s'arrêtent là, même si Mainsoft laisse entendre que d'autres projets sont sur le grill, notamment à propos d'infrastructures Web. Mais les rumeurs en profitent pour enfler plus encore, tandis que Microsoft s'empresse de nier formellement tout portage de son cher Office sous Unix.

Ne cherchez pas Mainsoft.fr, ce domaine existe mais n'a rien à voir (ou alors, voir plus bas).

+ d'infoswww.mainsoft.com

------------------

- Web Bug

Le Web bug, c'est la dernière trouvaille reprise en coeur par les médias affamés et assommants. L'accusé est Microsoft Word, mais aussi les autres applications Bureautique de l'éditeur. En résumé, un tag html appelant une image discrète d'un seul pixel ferait le mouchard en accédant à un serveur, ce serveur noterait au passage votre IP, pourrait balancer un cookie, etc.
En résumé, c'est exactement ce qui se passe lorsque vous butinez avec un navigateur quelconque. La seule différence est que vous utilisez Word. Et alors ? On sait bien qu'on ne surfe pas incognito, et on comprend aisément qu'une application capable de gérer du code HTML, Word en l'occurrence mais en fin de compte toutes les applications intégrant des fonctionnalités Internet, sait accéder à un serveur distant. Où est la faille ? Où est le bug sinon que cela se fait à l'insu de l'utilisateur... comme d'ordinaire ?

------------------

- DeCSS

À l'ombre de l'affaire Napster, celle du DeCSS a pris une tournure amusante dernièrement. Rappel : DeCSS est un programme permettant de décoder les DVD pour les jouer ensuite directement sur un PC. Bien entendu, cela ne plait pas à l'industrie du film qui s'est mise à attaquer les rigolos qui offraient le programme en téléchargement. Les juges ont décrété que ce programme était un logiciel de piratage. Du coup, les "pirates" ont proposé non pas le programme, mais son code source, en s'abritant derrière la Constitution américaine et la liberté d'expression. Nouvelle attaque, nouveau jugement : code source informatique et liberté d'expression n'ont rien à voir.
Aux dernières nouvelles, un site proposait l'écoute d'un morceau de musique, une chanson dont les paroles sont le code source du DeCSS en question !

------------------

- .Lit

Microsoft annonce un partenariat avec le libraire en ligne Amazon, partenariat qui offrira au second un Reader à ses couleurs et avec les fonctionnalités d'achat en ligne pointant chez lui. Juste après ses accords avec Barnes (c.f. + d'infosMarcbook été 2000), Microsoft avance vite et bien dans la promotion de son format .lit sur le jeune marché des e-books.

Dans le Marcbook précédent, on a épluché le Reader de Microsoft et ses outils satellites, en même temps que le format PDF. On y avait cité, sans l'avoir encore testé, ReaderWorks de la société Overdrive. C'est réparé : ReaderWorks va un peu plus loin que son confrère, l'add-in Word de Microsoft. Il est plutôt destiné à la compilation de pages HTML tandis que l'add-in de Microsoft ne convertit qu'un seul document, et un document Word. ReaderWorks est capable de réaliser une table des matières à partir des pages importées. Par contre, il se débrouille très mal avec la mise en page, même s'il récupère quelques images. On sait combien les pages HTML sont compliquées par des tableaux imbriqués qui tentent de maîtriser la mise en page. Or, le HTML n'est pas conçu pour faire de la mise en page. Le format .lit ne semble pas très pointu dans ce domaine non plus. Enfin, avec l'outil gratuit d'OverDrive, à l'instar de celui de Microsoft, toujours pas moyen de choisir la couverture du livre ou un logo. Cela, c'est réservé à la version payante.
Le téléchargement pèse 1,38Mo et est daté du 08.08.2000 (pour Windows 98, NT4+SP5, Win2k, avec au moins IE 4.01). Il est caché derrière un formulaire à l'adresse ci-dessous :

+ d'infoswww.overdrive.com/readerworks/

À propos du format ebook de Microsoft, voici une autre adresse avec des textes gratuits et, encore, en Anglais. Beaucoup de titres présentés en une longue page de A à Z. Versions .lit et html, et quand il y a des images c'est uniquement pour les version Web :

+ d'infosetext.virginia.edu/ebooks/ebooklist.html

------------------

- Internet Surfer II v.2.0.0.4

Le voilà le petit browser Web gratuit, simple, efficace sans être trop fruste tout de même. Comme Opera, il est MDI, c'est à dire que les pages ouvertes sont toutes regroupées dans la même fenêtre d'application et le passage des unes aux autres se fait par Ctrl-tab. Original, on peut lui demander d'ouvrir tout seul une liste de pages au démarrage, et toute page chargée peut être rafraîchie automatiquement à un intervalle de temps prédéfini. Les raccourcis claviers sont assez nombreux et simples pour permettre un usage efficace. La barre d'état indique le temps total écoulé, pour ceux qui ne bénéficient pas de communications illimités (nous sommes nombreux :-). Minimisé, ce navigateur peut aller se loger à côté de la corbeille et demander un mot de passe avant de revenir à l'écran. Autre option intéressante : le split. On peut couper une page en 4 ou en 2 et se promener séparément dans ces parties. Les favoris-bookmarks sont ici baptisés "Privates links". Ils restent très sommaires. Pas de cache ni d'historique, sauf à rester dans la même session ; Internet Surfer oublie tout dès qu'on le quitte.
Internet Surfer sait par contre sauvegarder une page avec son contenu (les images) en local, exactement comme le navigateur de Microsoft. Exactement comme Internet Explorer, il affiche les erreurs (404, etc.) avec un appel aux dll de Windows. Un coup d'oeil aux options d'impression montre des boîtes de dialogue qui sont exactement celles d'IE. Enfin, un clic droit déroule des menus parfaitement identiques à IE. Exactement, exactement... Ça commence à sentir le souffre, d'autant plus que l'item "Ouvrir dans une nouvelle fenêtre" lance véritablement une session IE. Testé sur un PC débarrassé de l'Explorer Microsoft, Internet Surfer fonctionne tout même correctement, sauf l'ouverture dans une nouvelle fenêtre et la sauvegarde de page complète ; un système Windows 98 sans doute mal "nettoyé" de son Internet Explorer.
Internet Surfer n'est donc finalement qu'un habillage simplifié d'IE, une coquille qui appelle des ressources installées avec Windows, ce dont l'auteur ne se vante nulle part. Attention tout de même, car si le Readme.txt indique que ça tourne aussi bien sous Windows 95 que 98, NT et 2000, il faudra s'assurer de la présence de IE sous la version 95 du système Microsoft.
Décevant donc, même si ce demi-navigateur peut s'avérer utile pour des postes simplifiés d'accès au réseau. L'exe ne pèse que 380Ko, pas d'installation ni de fichiers associés à trimballer avec le programme. Par contre, on retrouve quelques infos dans la base de Registre (Privates links, positions des fenêtres et autres paramètres). Celles-ci, tant qu'à faire, auraient pu être placées dans un .ini à côté du programme.
L'auteur, Jack Flacco, a livré la version 2.0.0.4 fin août :

+ d'infoswww.geocities.com/jackflacco
téléchargementInternetSurfer.zip - 184Ko.

------------------

- FileTip 1.2

Si vous utilisez Office, vous avez remarqué comme un popup (une info-bulle) se déroule dans l'explorateur ou dans une boîte de dialogue de sélection de fichier, lorsque la souris s'arrête devant un document de la Suite ? Ce popup affiche le titre, l'auteur, le sujet, s'ils sont renseignés dans les propriétés du document. FileTip étend le principe à d'autres suffixes courants. Les exécutables (exe, cpl, dll, drv, ocx, vbx) livrent leurs numéros de versions, leurs dépendances (les exécutables liés) et autres commentaires ; les txt et assimilés déroulent leurs premières lignes, idem pour les bat. Les bmp, les gif et les icones (ani) donnent leurs résolutions et leur nombre de couleurs. On aurait aimé la même chose pour les jpeg et les png, plus courants que les vieux bmp, voire une petite vignette affichant l'aperçu de l'image. Les compressés zip et cab listent les premiers fichiers qu'ils contiennent, ainsi que leur nombre et la taille totale après décompression. Les pages HTML proposent leurs titres, et enfin les raccourcis indiquent le chemin et le fichier pointés. En fait, chaque type de fichier appelle une dll parmi une dizaine qui résident à côté de FileTip, dans son dossier. Un configurateur permet d'ajouter des suffixes et de paramétrer quelques unes des infos affichées. Un petit help accompagne l'utilitaire.
Le programme a été écrit par une société nommée Mainsoft (tiens ! :-) et est distribué par Ziff-Davis exclusivement (via PC Magazine). Pour Windows 9x/NT4/2k avec Windows Desktop Update (WDU) pour Windows 2000.

+ d'infoswww.mainsoft.fr/freeware.htm
téléchargementfiletip.zip - 893Ko

------------------

- Netscape 4.75

Permettez-moi un retour sur Netscape, au moins par respect pour ce qu'il a été. Il ne s'agit pas cette fois de pré-bêta-preview release, mais bien d'une énième version finale de la vieille mouture 4.x de Communicator. Une version discrète puisque Netscape ne fait pas de flonflon autour de sa publication. Le Readme.txt qui l'accompagne dit pourtant que la version est 4.74. Pas d'autres détails sur ces versions, 4.74 ou 4.75. Sinon, tentez le "SmartUpdate" si vous avez encore confiance et si vous utilisez une version antérieure du Navigator ou de Communicator. La version Française reste la 4.7 selon le site FTP de Netscape ; et pas de Readme. Navigator seul est resté coincé en version 4.08 et en langue US uniquement. Ce désordre n'est pas très accueillant et j'avoue avoir laissé tomber ! 15Mo pour la version basique, 19Mo pour la complète.

téléchargement../windows95_or_nt/ - FTP
+ d'infos../index.html?cp=djuc2 - SmartUpdate.

------------------

- AltaVista Sonic Burner 1.0

Depuis qu'elle a été rachetée puis revendue, AltaVista ne sait plus trop où placer ses pions. Du coup elle les place partout et n'importe comment. Cette fois, c'est alléchée par l'odeur des MP3 qu'elle lance un player audio capable de graver des CD. Un gros paquet résumé en une fonction dite "one-touch" sensée simplifier la tâche de conversion en MP3 et de copie sur CD. AltaVista Sonic Burner 1.0 sait aussi transférer les morceaux dans un baladeur MP3 Rio via le port USB. Le produit n'offre rien de très nouveau si ce n'est cette intégration hétéroclite. Pire, c'est un logiciel payant (10$) et bridé à 20 morceaux dans sa version d'essai. Le paquet fait 5,6Mo, pour Windows 9x/NT.

+ d'infos../T6_sb.htm
téléchargementav_sonicburner.exe - 5,6Mo

------------------

- Express Assist 2000

Bien que le produit soit intéressant et bien réalisé, facile d'emploi, on ne le recommande pas. Parce que 30$ pour utilitaire qui sauvegarde les données d'un logiciel gratuit, OutLook Express, ça fait grimacer. De plus, on n'est pas tout à fait convaincu parce que Outlook indique maintenant très bien où se trouvent ses dossiers de données, et on peut les copier aisément avant de les compresser.
Mais il est vrai que distinguer un dossier précis d'Outlook et son répertoire qui porte toujours un nom tordu est déjà plus difficile. Express Assist peut se placer ici, puisqu'il propose la sauvegarde et la restauration sélective de dossiers. Tourne sous Windows 9x/NT/2k avec Outlook Express 4.x/5.x.

+ d'infossilverlaketech.com/products-expressassist.asp
téléchargementea2ksetup.exe - 2.72 Mo

------------------

- Digalo 2000 & Digit

Voici un logiciel de synthèse de la parole parlant français avec l'accent de France. La société éditrice, Elan Informatique, est sise à Toulouse mais on n'a détecté aucun accent sinon celui de la langue d'oil. Digalo, le noyau, est un produit destiné à être intégré dans d'autres applications. Le site s'adresse d'ailleurs autant aux développeurs qu'aux utilisateurs. Digalo sait parler 8 langues (William, Mary, Gordon, Dagmar, Thomas, Raphael, Pedro et Nicolaï :-). Digit est un petit lecteur du contenu du Presse-papiers. Il propose le choix entre deux voix, masculine et féminine (Robert et Cathy pour le Français), trois vitesses de lecture et une ou deux autres options moins importantes. L'effet "robot" est inévitable. Peut-être un manque de fantaisie ? Je serai surpris que le logiciel se racle la gorge avant de parler.
Je lui ai fait lire quelques morceaux choisis que vous avez lu plus haut. Le résultat est impressionnant, en tout cas très amusant. Quelques liaisons malgré des "h" aspirés en début de mot et des pauses mal venues (je crois qu'on appelle ça des aposiopèse en rhétorique). Robert a un ton un peu bête, appliqué... scolaire, voilà ! Robert est un élève sympathique qui a besoin de s'affirmer. Il faut absolument que vous lui fassiez lire ce paragraphe ! Cathy est son clone au féminin. Sa voix se prête mal à l'échantillonnage trop pauvre (16KHz) et le résultat n'est pas très sexy tandis le ton grave de Robert offre un contraste plus intéressant. Quelques détails surprennent : Robert et sa copine se débrouillent très bien avec les URL, ils traduisent "Mo" par "Mégaoctet", "Fht" par "francs hors taxes"... Et "lecteur CD" par "lecteur quatre cents" (en chiffres romains). Je leur ai soumis des nombres avec et sans virgule : impeccable. Des opérations avec leurs opérateurs "*", "=" : impeccable ! Idem pour les dates sous la forme "01/09/2000" ("premier septembre 2000"). Autant de détails qui révèlent une très bonne éducation. Imaginez que vous avez à contrôler des listes de nombres dans un tableur ; confiez la lecture de l'écran à Robert et vérifiez sa dictée sur le papier !
Digit et Digalo sont datés du 21 août. L'ensemble tourne sous Windows 9x/NT/2k et s'accorde avec tout logiciel compatible SAPI ou Microsoft Agent. Le téléchargement vaut le coup même s'il est gros, et même si l'essai est limité à 15 jours. 190F sinon.
Je me souviens tout de même que sur Atari ST, je m'amusais avec un petit, tout petit, utilitaire gratuit capable de lire du texte, mais pas aussi bien et avec un accent anglais terrible. les cartes Sound Blaster offrent aussi depuis des années des logiciels qui lisent pas trop mal et qui chantent même (mais toujours avec cet effet robotique).

+ d'infoswww.digalo.com
téléchargementdigit_setup.exe - 578Ko (le clipboard reader).
téléchargementdigalocorefra.exe - 3,52Mo (le moteur de synthèse).

------------------

- En bref :

• La fonction SmartDownload de Netscape, qui surveillait discrètement les téléchargements de ses utilisateurs, a été dévoilé ; bien. Netscape s'en est excusé et a promis de corriger ; très bien. Mais tout le monde n'est pas au courant et il parait qu'entre autres sites, ZDNet, CNet, PCWorld et Internet.com continuent d'utiliser cette fonctionnalité sans vergogne.

• On l'a dit l'autre jour, la version bêta 1 de Microsoft Office 10 (le futur Office 2002) n'est déjà plus compatible Windows 95. De là à supposer que l'éditeur abandonne ses utilisateurs de 95, ou qu'il les pousse à se mettre à jour, il n'y a qu'un pas. Remarquez, cette première bêta ne supporte pas Windows 3.x ni Windows NT3.5x. Mais là, on comprend, les raisons sont sûrement techniques. Office 10 n'a pas été testé sérieusement sous Windows Me... problème technique ? Sinon, la compatibilité descendante sera assurée avec les formats des documents, et ce malgré le changement du format des fichiers Access (même les tables plus anciennes pourront être ouvertes directement, sans la conversion requise pour l'actuel Access 2000).

• Onel de Guzman, supposé responsable des dégâts occasionnés dans le monde entier par le virus "I Love You", ne sera finalement pas inquiété par la justice Philippine. Faute de preuves selon certains, faute de législation idoine dans son pays, selon d'autres.

• L'idée la plus imbécile du moment s'appelle Paperclick : un code à 10 chiffres est imprimé sur un journal papier. Vous téléchargez un logiciel dans lequel vous saisissez ledit code sans vous tromper, le logiciel transforme la saisie en un URL et vous envoie sur le site et la page concernée par l'article que vous venez de lire dans le journal. Préférez-vous saisir 1587341692 ou + d'infoswww.paperclick.com ?

• Be et Compaq préparent un terminal Internet, le premier fournissant l'OS, le second le matériel. Dans le lot on trouve le navigateur Web Opera ainsi que l'omniprésent RealPlayer pour la musique.

• Le fondeur américain AMD et l'éditeur norvégien Opera vont développer ensemble des puces 32bits (à partir du "vieux" K6) intégrant le nécessaire pour accéder au réseau. Ces composants seront destinés aux set-top-boxes, aux bornes interactives et aux terminaux légers (PDA & Co.) et aux appareils électroménagers.

• J'allais écrire que McAfee et F-Secure venaient d'annoncer leurs solutions respectives d'anti-virus pour Palm, alors qu'aucun virus ne s'était encore manifesté sur ces plate-formes. Je voulais ajouter que l'occasion fait le larron lorsque, Paf ! Le premier virus pour Palm OS, un cheval de Troie, fait son apparition ; de quoi faire un peu de paranoïa. Le virus se nomme "Palm.Liberty.A." et se fait passer pour un de ces cracks qui permettent de faire tourner des jeux Nitendo GameBoy sur Palm.

• La Poste, qui prétend ne pas souffrir des nouvelles technologies, proposera une adresse e-mail à tous les Français. C'est gentil. La Poste avance deux arguments : permanence de l'adresse (pas de changement lorsqu'on swape entre les fournisseurs d'accès, et secret des correspondances. On est convaincu par le premier, mais certainement pas par le second, question de principe.

------------------

La photo de la semaine, après quoi je vous fiche la paix : un superbe exemple de portail, même si la mode n'est plus tout à fait aux portails...
+ d'infoscontis.html

"... Tans pis, je vis, j'ai le bonheur de respirer..." Archiloque de Paros.

===================

© Reproduction totale et extraits autorisés avec mention de l'url : http://www.malexism.org/marcbook/.
Réalisation, information, tests et rédaction : Marc-Alexis Morelle. .